Troubles digestifs, intolérances, fatigue… et si c’était l’histamine ?

L’intolérance à l’histamine est un phénomène relativement fréquent qui toucherait 15-20% de la population !

Malheureusement les personnes atteintes sont bien souvent victimes d’errance médicale.

En effet, l’intolérance à l’histamine est à l’origine de nombreux troubles très variés qui semblent n’avoir aucuns liens entre eux. Difficile en effet de faire le rapprochement entre une congestion nasale et un trouble de l’attention 🤨

Qu’est-ce que l’histamine ?

L’histamine est produite à partir d’un acide aminé (histidine) produit par notre corps ou apporté par certains aliments.

Il ne faut pas diaboliser pour autant l’histamine car elle joue un rôle fondamental dans nos réactions immunitaires.

Ce médiateur chimique va être stocké dans certaines cellules immunitaires afin d’être libéré en cas d’intrusion d’élément étranger.

L’histamine pourra également être synthétisée par notre microbiote intestinal ou par nos neurones.

Pourquoi êtes-vous intolérant(e) ?

L’intolérance à l’histamine est en faite due à un excès d’histamine dans l’organisme, soit par excès d’apports alimentaires, soit par déficit des mécanismes d’élimination, à savoir un déficit en enzyme DAO ou HNMT, soit par augmentation de la transformation de l’histidine en histamine par l’histidine décarboxylase.

Il existe également des prédispositions génétiques à l’origine parfois de phénomènes familiaux.

Quel sont les symptômes d’une intolérance à l’histamine ?

Les effets secondaires sont très variés et apparaissent souvent après l’ingestion de certains aliments riches en histamine

  • Maux de tête, migraines
  • Troubles digestifs : gaz, nausées, reflux gastriques, diarrhée
  • Démangeaisons, urticaire
  • Ecoulement nasal, congestion nasale, éternuements
  • Hypotension, vertiges
  • Fatigue, confusion, brouillard mental, TDAH
  • Douleurs
  • Oedèmes
  • Conjonctivite

Quelles sont les solutions ?

Tout dépendra de la cause de l’intolérance, c’est pourquoi une consultation est nécessaire afin de déterminer quelle peut être l’origine de l’apparition de ce trouble.

Voici les différents axes sur lesquels nous pourrons agir :

  • Alimentation : Limiter les aliments riches en histamine, éliminer les additifs et toxiques, optimiser les apports en iode
  • Favoriser une bonne digestion des protéines
  • Réparer la paroi de l’intestin grêle car c’est là que se trouve la DAO dégradant l’histamine
  • Rééquilibrer le microbiote intestinal pouvant participer à la synthèse de l’histamine
  • Détoxifier le foie afin qu’il puisse éliminer l’histamine via la HNMT
  • Réduire le stress
  • Rééquilibrer le système hormonal
  • Combler les carences

L’ajout de compléments alimentaires pourra également être nécessaire et sera à évaluer au cas par cas.

Quels sont les aliments à risques ?

Malheureusement ils sont nombreux et font très souvent partie de notre alimentation quotidienne😢.

  • Aliments ayant subi une fermentation : fromage, vin, bière, kéfir, kombucha, pain, choucroute…)
  • Certains légumes (tomate, épinards, aubergine, poivron…)
  • Aliments en conserves, en particulier les poissons (sardine, maquereau, thon, hareng…)
  • Aliments fumés ou ayant subi un processus de salaison (saumon fumé, saucisson, viande séchée…)
  • Aliments conservés quelques heures ou quelques jours au réfrigérateur après cuisson
  • Poisson, viande insuffisamment frais

Vous pensez être intolérant(e) à l’histamine ?

Les symptômes peuvent nous mettre sur la voie mais il sera nécessaire d’en parler à votre médecin afin de faire des analyses pour confirmer vos doutes.

En tant que naturopathe je ne suis pas habilitée à effectuer un diagnostic ni à faire une prescription.

Seul votre médecin pourra vous prescrire et interpréter vos analyses.

L’analyse la plus courante est un dosage sanguin de la DAO mais on peut également doser la N-méthyl histamine urinaire ou encore les marqueurs et cofacteurs de méthylation (homocystéine, vitamines B6, B9, B12 et zinc)

Vous avez été diagnostiqué(e) intolérant(e) à l’histamine ?

Vous en avez assez de ces symptômes désagréables, vous aimeriez pouvoir à nouveau manger comme tout le monde ?

N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez un suivi naturopathique, en présentiel ou en visio.

La 1ère séance est un bilan au cours duquel je vous poserai des questions sur vous, votre hygiène de vie, vos antécédents et vos habitudes alimentaires, afin de cerner au mieux l’origine de votre intolérance.

A la suite de ce rendez-vous je vous donnerai mes 1ers conseils. Les séances suivantes nous permettront ensuite d’évaluer votre progression et de d’adapter au mieux la suite du protocole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.