TCA : l’origine pourrait aussi être intestinale…

Devant le nombre grandissant de personnes atteintes de TCA (Troubles du Comportement Alimentaire), les chercheurs s’y intéressent de plus en plus.

Comment expliquer ce phénomène ? Quels sont les facteurs déclenchants ? Est-ce uniquement un trouble psychologique ? Comment y remédier ? Comment le prévenir ?

Tant de questions qui n’ont pas encore toutes trouvé de réponses.

Une découverte étonnante sur les origines des TCA

Plusieurs études effectuées depuis 2019*, ont mis en évidence le rôle de notre microbiote intestinal dans l’apparition des TCA (boulimie, anorexie, hyperphagie)

Notre microbiote est constitué de nombreuses espèces bactériennes et fongiques. L’équilibre entre ces espèces est fragile et peut être perturbé par le stress, les polluants, certains médicaments, une alimentation déséquilibrée, un manque de fibre etc.

Ce microbiote joue plusieurs rôles fondamentaux :

  • rôle de défense contre les pathogènes
  • activation du système immunitaire
  • digestion
  • intégrité de la paroi intestinale
  • synthèse de la sérotonine
  • synthèse de vitamines

Une altération de ce microbiote pourra donc avoir de nombreuses conséquences sur notre santé :

  • La paroi intestinale inflammée, devient trop perméable et laisse alors passer la protéine ClpB produite par la bactérie intestinale E. coli .

Cette protéine ressemble comme 2 gouttes d’eau à notre hormone de satiété , la mélanotropine.

Le passage de ClpB dans la circulation sanguine provoque alors une réaction auto-immune dirigée contre la ClpB mais aussi contre la mélanotropine, altérant ainsi nos mécanismes de régulation de la satiété et du comportement alimentaire.

  • La sérotonine (hormone du bien-être) est produite à 90% au niveau intestinal. Il est donc normal que les personnes ayant un mauvais microbiote soient également confrontées à une carence en sérotonine et tout ce que cela implique : troubles du sommeil, anxiété, fringales, troubles de l’humeur…

D’autres études sont encore nécessaires pour comprendre toutes les subtilités de cette relation microbiote/TCA mais il est déjà certain que nous ne devrions pas négliger le lien intestin/cerveau dans la prise en charge des troubles du comportement alimentaire.

Vous êtes sujet(te) aux compulsions alimentaires ? Vous ne savez plus quoi faire ? Un accompagnement spécifique à votre problématique est en cours de préparation.

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations

*A systematic review on the role of microbia in the pathogenesis and treatment of eating disorders . E-A Carbone, P. D’Amato

Effects of microbia imbalance in anxiety and eating disorders : Probiotics as novel therapeutic approaches. E. Navarro-Tapia, V. Andreu-Fernandez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.